Carcassonne : le patron audois des RG violemment agressé, termine à l’hôpital. Deux individus dont un mineur l’ont roué de coups

Depuis jeudi, le patron du Service départemental de l’information générale (SDIG), ex-renseignements généraux, est hospitalisé suite à un véritable passage à tabac, dont il a été victime vers 18 h, en bas des locaux dans lesquels il exerce. Les faits ont eu lieu à Carcassonne dans la rue de Strasbourg, non loin du palais de justice.

Un auteur présumé

écroué et jugé lundi Selon les informations que nous avons pu recueillir, le patron audois des RG serait tout d’abord intervenu dans la rue, pour faire cesser une altercation. Il aurait ainsi tenté de calmer les choses tant bien que mal, avant qu’un homme extérieur au groupe lui saute dessus en voyant qu’il s’en prenait à un mineur. Toujours d’après nos renseignements, cet homme lui a alors asséné un violent coup de poing au visage qui l’a fait chuter. Au sol, le policier a continué d’être roué de coups de pied par le mineur qui se trouvait à proximité. Une scène d’une rare violence, avant que les secours soient alertés. Souffrant de multiples fractures, notamment au visage, Stéphan Boutevin a été pris en charge par les pompiers et évacué vers les urgences du centre hospitalier. Quinze jours d’arrêt de travail lui ont été prescrits. À l’arrivée des policiers sur les lieux de l’agression, seul un des auteurs présumés a pu être interpellé et placé en garde à vue. L’autre, pour sa part, s’est présenté au commissariat, hier matin. Âgés de 14 et 30 ans, tous les deux ont été entendus sur les faits… Qui ont été filmés par des caméras de surveillance. Ils ont ensuite été déférés au palais de justice hier après-midi. À la sortie du bureau du juge des libertés et de la détention (JLD), le majeur a été placé en détention provisoire dans
l’attente d’être jugé en comparution immédiate lundi. Le mineur, quant à lui, a été renvoyé devant le tribunal pour enfants.


Source : L’Indépendant (page 4 – 02/06/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS