Trèbes : courageux témoignage d’une dame à contre courant de la naïveté politico-médiatique

Trois semaine après l’attaque terroriste du Super U à Trèbes, l’établissement ré-ouvre ses portes. Salariés et clients étaient réunis devant le magasin un peu avant l’ouverture. Quelques-uns ont livré leur témoignage ou leur sentiment à la presse locale. Parmi eux, une dame au discours offensif, loin des paroles politiques souvent creuses et naïves, assumant pleinement sa colère et son envi d’en terminer avec ceux qui nous font la guerre et tuent les nôtres :

Propos recueillis par L’Indépendant (édition du 13/04/18 – page 2) :

« Je viens ici avec ma haine et ma colère. Il faut montrer qu’il y en a marre de ces tueries commises pour des idéologies. J’espère que ces gens-là seront maudits pour des générations à venir. Je suis une guerrière : je vis debout et si je dois mourir, ce sera debout, certainement pas à genou ! Et je n’ai pas peur d’arborer la croix du Christ. Un Hollandais fiché S s’est suicidé à Capendu, dans la Cité des Mûriers, juste après les attentats. Pourquoi on n’en a pas parlé ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS