Carcassonne : rassemblement contre le terrorisme islamiste le 7 avril à 15h00 devant le TGI

Conférence de presse du 3 avril 2018, organisée par Christophe Barthès et Julien Rancoule (FN) :

« Tout d’abord je tiens à rendre hommage aux victimes des attentats de Carcassonne et de Trèbes. Je souhaite tous mes vœux de rétablissement aux blessés, notamment au jeune conducteur du véhicule qui est toujours plongé dans le coma avec une balle dans la tête.

Après les mots et les hommages, il faut désormais des actes. Alors que nous dénoncions depuis des années les zones de non-droit sur le Carcassonnais (et notamment Ozanam), aucune réponse n’a été apportée, que ce soit au niveau National ou local. Pire, on nous rétorquait que nous exagérions, que les quelques débordements que nous vivions dans ces quartiers n’étaient pas si graves et si fréquents que cela… comme si après tout il était normal que dans une modeste ville comme Carcassonne, des voitures brûlent, que de jeunes femmes se fassent tabasser jusqu’à perdre connaissance pour des avances refusées, que des fusillades entre bandes rivales
éclatent somme toute régulièrement, que nos forces de l’ordre et nos pompiers se fassent caillasser, et j’en passe.

Les tristes faits sont là. Nous nourrissons depuis des années et des années une jeunesse anti-française sur notre sol à coup de politique de la ville, de “médiateurs” ou de grands-frères, d’emplois aidés, de financements communautaristes en tout genre pour acheter la si fragile paix sociale.

Cette jeunesse est la même qui agresse nos anciens, braque nos commerçants, viole nos jeunes femmes.
Cette jeunesse qui s’oppose bien souvent à une jeunesse Française désabusée, abandonnée qui doit, elle, se débrouiller seule pour sortir la tête de l’eau à cause lâcheté de nos gouvernants.

Cette fois nous avons payé le prix du sang, une nouvelle fois. Un attentat de plus. Cela ne peut plus durer.

Non M. l’Imam de Carcassonne, ce n’est pas l’Islam qui a été poignardé, c’est la France. Ayez un peu de décence.

Nous avons pris la décision avec Christophe Barthès d’organiser un Rassemblement ce samedi 7 avril à 15h00 devant le TGI de Carcassonne pour demander, enfin, des actions concrètes contre le terrorisme Islamiste.
Ce Rassemblement nous l’organisons comme simple jeune citoyen pour moi, comme “simple” élu municipal et natif de Trèbes pour Christophe. Nous ne souhaitons pas coller une étiquette à ce mouvement et tout le monde est le bienvenu.

Nous devons exiger des actes politiques pour enfin lutter contre ce fléau barbare qu’est l’islamisme radical, et cela, c’est le devoir de tout citoyen Français. »

 

Un évènement Facebook a été créé pour l’occasion, avec les précisions suivantes :

Après les terribles attentats islamistes de Carcassonne et Trèbes ayant coûté la vie à quatre personnes, demandons des actions politiques concrètes pour éradiquer ce fléau :

– Expulsion des étrangers fichés S ;
– Déchéance de la nationalité et expulsion des binationaux fichés S ;
– Inculpation pour intelligence avec l’Ennemi des Français en lien avec des organisations terroristes ;
– Fermeture des mosquées salafistes ;
– Isolement des détenus radicalisés ;
– Imposer les prêches en Français ;
– Interdire les financements étrangers pour les constructions de mosquées ;
– Obtenir une Justice ferme et non-laxiste.

Après les hommage et la tristesse, EXIGEONS DES ACTES !

Rassemblons-nous au delà des étiquettes politiques, il en va de notre devoir de Citoyens.
Tous les élus sont les bienvenus, avec leur écharpe s’ils le désirent.

Sobriété de rigueur, banderoles et drapeaux non-autorisés hormis drapeaux Français. Merci de votre compréhension.

Prière de diffuser l’évènement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS