Carcassonne, retour au temps des chevaliers : le Béhourd

A lieu en ce week-end de Pâques le tournoi annuel de Béhourd à la Cité de Carcassonne, autrement appelé le Tournoi de la Citadelle.

Vous ne connaissez pas le Béhourd ?

Il s’agit d’un sport de combat inspiré de l’époque médiévale, où les participants portent une armure et des armes émoussées. La cohérence historique étant un critère exigé, les équipes sont revêtues chacune d’une panoplie fidèle à une certaine époque.

Le but des combats est de parvenir à faire tomber leurs adversaires, qui sont alors éliminés. Hormis quelques coups interdits (portés à la nuque ou d’estoc) tous les moyens sont bons pour y arriver. Alors ça frappe fort, ça se cogne, ça se renverse, c’est brut, c’est guerrier et on aime ça, du grand spectacle !

Les équipes se rencontrent l’une contre l’autre, à cinq contre cinq. Ils viennent d’un peu partout en France, il y a même une équipe espagnole et une équipe russe qui ont fait le déplacement. D’ailleurs les Russes ont fait sensation par leur niveau d’efficacité : bien souvent ils remportaient la manche en moins de 30 secondes… de quoi montrer aux autres participants qu’ils avaient encore beaucoup à apprendre.

Il faut une certaine dose de courage pour entrer dans l’arène car, bien que les sportifs soient protégés, les blessures ne sont pas rares. Tout leur attirail peut peser jusqu’à 40 kg et combattre avec ça demande d’excellentes qualités physiques et mentales : de la force, de l’endurance et surtout de la hargne !

Voici un sport qui mériterait d’être plus connu, en combinant la vaillance avec la reconstitution historique, ils nous offrent des batailles épiques. Adrénaline et dépaysement garantis !

 

Thierry Berret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS