Carcassonne : plusieurs jeunes d’Ozanam ont crié leur soutien au terroriste Lakdim, face aux policiers venus sécuriser le quartier

Eric, riverain de la cité Ozanam à Carcassonne (Aude) où résidait le terroriste l’a vu vendredi matin revenir avec la voiture volée à un automobiliste.

Radouane Lakdim, 25 ans, n’est pas un inconnu pour les riverains de la route dite de Narbonne, la N 113, en contrebas de la cité Ozanam où il résidait. Une cité bouclée par les forces de l’ordre toute la nuit pour éviter les incidents. De nombreux jeunes encapuchonnés venaient au contact prêt à en découdre et déconseillaient vertement d’approcher.

Vendredi matin, Eric*, 53 ans, a vu arriver Radouane Lakdim au volant de l’Opel Corsa qu’il venait de voler à un automobiliste qu’il a abattu et dont le passager a été gravement blessé.

« J’ai vu cette Opel vouloir rentrer dans la cité par cette ruelle à l’angle du salon de coiffure Duo puis, je ne sais pas, en me voyant peut-être, il a renoncé à passer par ce chemin et a donné un brusque coup de volant », explique ce fonctionnaire connu dans le quartier pour ne pas se laisser impressionner.

« Puis il est parti vers la caserne… »

« Puis il est parti vers la caserne à deux pas. Quand je l’ai vu passer, il n’avait pas l’air à l’aise. Il n’était pas tranquille. Il sait qui je suis dans le quartier. C’est peut-être cela qui l’a déstabilisé quand il a renoncé à passer par sa cité avec cette voiture volée », continue Eric parti quelques minutes plus tard « faire une course » avant d’apprendre qu’une prise d’otages était en cours quelque temps plus tard au centre commercial de Trèbes. « Il était sur la bonne route pour y aller… », se désole Eric, qui prenait soin vendredi soir de refermer son lourd portail métallique avant de se demander ce qu’il venait rechercher dans sa cité avant d’y renoncer.

Les CRS, eux, isolaient la cité du reste du quartier vendredi soir et samedi matin pour prévenir toute flambée de violences. Là même où l’appartement de la famille du terroriste a été perquisitionné ainsi qu’une voiture garée juste en face. Policiers et plusieurs jeunes criant sans vergogne leur soutien rageur à Radouane se regardaient en chien de faïence.


Source : Le Parisien

Photo : AFP/ Eric CABANIS

18 pensées sur “Carcassonne : plusieurs jeunes d’Ozanam ont crié leur soutien au terroriste Lakdim, face aux policiers venus sécuriser le quartier

  • 24 mars 2018 à 22 h 23 min
    Permalink

    Plus de cadeau il faut tirer et renvoyer chez eux d’urgence et travaux forcés comme en USA

    Répondre
  • 25 mars 2018 à 14 h 05 min
    Permalink

    Quand la France va t elle réagir avec efficacité pour ce type d acte ons devrais tuer sans hésiter et renvoyer tous le reste de sa famille cousin cousine enfin tous ! Ainsi l air de le France serait nettement moins pollué par ces racaille de merde !!!! Qui sont toujours les même c est bizarre quand même réagissez !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    • 25 mars 2018 à 16 h 11 min
      Permalink

      Réagir à quoi ?? 😂😂 Les français au moment du vote ont la mémoire courte 😔 Faire quoi?? Nous français !! Un état qui ne réagit pas… il doit cautionner!! , pas possible autrement… Les lois en leur faveurs 😡 pffff Qu’ils continuent… pas assez de morts… continuaient à faire des marches blanches 😔 c’es Sûr que ça fera changer les choses 😂😂 Désolée mais mon mari était militaire 😔 et se su’il A vu là bas..l’a tué 😔😔

      Répondre
    • 25 mars 2018 à 17 h 04 min
      Permalink

      Depuis quand la famille du gars a quoi que ce soit a voir avec les actes de ce malade. vous parlez de réagir mais avant de réagir faudrait peut être réfléchir, imbécile.

      Répondre
    • 26 mars 2018 à 14 h 15 min
      Permalink

      entierement d’ accord michel llllll

      Répondre
  • 25 mars 2018 à 18 h 30 min
    Permalink

    pourquoi batailler sur ce que la France devrait faire ou pas faire, puisque le gouvernement les protége et veut les garder en France, c’est le grand remplacement qui commence et nous devons subir hélas !!!

    Répondre
  • 25 mars 2018 à 20 h 04 min
    Permalink

    ou est passé ma jeunesse,ou nous pouvions nous retrouver pour rigoler entre potes et parler de tout avec des arabes ,des juifs,des chinois ,des africains,des francais…etc…sans religions,sans haine!!!!!!!!!.qu’avons-nous rater?ou part la jeunesse ,celle qui agresse des journalistes,réveillez vous,vous etes francais,,,pas musulmans salafiste……nous sommes francais et non pas musulmans,catholique,hébreux,etc…..

    Répondre
    • 27 mars 2018 à 11 h 43 min
      Permalink

      Malheureusement, ils sont nombreux à penser autrement, à n’avoir que des droits et pas devoirs, à chier concienseusement sur la France et, hélas, ça commence tôt puisque mon fils de onze qui a été élevé avec une grande humanité s’est vu refuser un examen poignée de main par une de ses collègues de classe parce que c’était un “Blanco” : les bras m’en tombent encore !!!

      Répondre
  • 25 mars 2018 à 20 h 19 min
    Permalink

    Pardon? Des jeunes qui soutiennes ce monstre?? il faut tous simplement les tués. Soutenir un terroriste c´est tout aussi horrible que d´en être un.
    Allez au diable. 😡😤😡.

    Répondre
    • 25 mars 2018 à 22 h 21 min
      Permalink

      D accord avec ça
      Ras le bol de ces cons qui profitent de tous les avantages en France.
      Qu ils rentrent au bled s ils sont pas contents ici.

      Répondre
  • 25 mars 2018 à 21 h 27 min
    Permalink

    … relayer cette info est un acte terroriste. Attiser la haine. Relayé par un site facho.

    Répondre
  • 25 mars 2018 à 23 h 12 min
    Permalink

    Beaucoup de haineux ici! Ca seme la terreur tout ça! Comment appel t-on celui qui seme la terreur ? Un tero un tero terori…????!
    Vous faite tous pitier….

    Répondre
    • 9 mai 2018 à 17 h 33 min
      Permalink

      On fait pitier , mais tout le monde à peur . C’est normal il y a des gens qui l’ont déjà vécu , alors mettez vous à leurs place . Ma mère la vécu est bien d’autres , elle m’a raconté . Et on a du mal à voir cela ni l’imaginer , croyez-vous vous que vos voisins vont vous aider . Il faut faire le plein pour manger , et on en a pas les moyens . Et n’oubliez pas non plus qu’ils avaient des caves pour se protéger où des abris qu’ils ont construit eux même . Macron s’en fou c’est déjà fait depuis longtemps

      Répondre
  • 25 mars 2018 à 23 h 26 min
    Permalink

    Ça c’est vrai. …la majeure partie des gens vont ramasser pour une minorité. …comme dhabitude

    Répondre
    • 27 mars 2018 à 11 h 37 min
      Permalink

      Arrêtez avec ces phrases toutes faites car toutes les minorités n’assassinent pas !!! Le politiquement correct me fait prodigieusement chier !!!

      Répondre
  • 27 mars 2018 à 9 h 02 min
    Permalink

    Si c’est pour avoir la paix chez soi, alors je veux bien assumer le fait qu’on dise de moi que je suis raciste. Moi, je sais que je ne le suis pas, alors ça ne gène pas. Mais que les fouteurs de merde restent dans mon pays, ça me gène, et les autochtones qui leur trouvent des excuses, ça me gène aussi, et d’être traité de raciste par des réfugiés économiques, ça je m’en fout … On est toujours sali par plus sale que soi …

    Répondre
  • 27 mars 2018 à 11 h 33 min
    Permalink

    Bravo et merci pour vos mots parce que parfois, le “c’etait mieux avant” prend tout so sens, hélas!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS