Pennautier : armes, 24kg de munitions, drogue, excès de vitesse pour un homme de 28 ans

Dimanche dernier, alors qu’ils étaient en service de police de la route sur la RD 6113, les gendarmes du peloton motorisé (PMo) de Lavalette ont procédé à un contrôle de la vitesse au cours duquel un automobiliste a été flashé à 171 km/h (162 km/h retenus) au lieu des 90 autorisés.

 Intercepté par les militaires dans la foulée, le conducteur en infraction a été soumis à un dépistage aux stupéfiants qui s’est révélé négatif. L’homme, un Pennautiérois de 28 ans, a ainsi été placé en garde à vue et son véhicule saisi. Aussi, c’est dans cette voiture qu’un enquêteur va remarquer la présence d’une arme de type Flash Ball dissimulée sous le siège passager, ainsi que trois munitions allant avec.

Les surprises ne s’arrêteront pas là, puisque 313 munitions de différents calibres vont également être découvertes, tout comme un poing américain faisant office de pistolet à impulsion électrique, des bombes lacrymogènes et un détecteur de radar. Dans le cadre d’une enquête de flagrance, une perquisition va ainsi être menée au domicile du mis en cause, avec les militaires de l’escadron départemental de la sécurité routière de l’Aude (EDSR11) et le maître-chien du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Narbonne (le seul à œuvrer sur le département de l’Aude, Ndlr).

Au domicile du Pennautiérois, ce sont ainsi trois armes de poing qui vont être retrouvées, ainsi qu’une bombe lacrymogène, des éléments d’arme, mais aussi quatre grammes d’herbe de cannabis, une hacheuse d’herbe (un grinder, Ndlr) et une machine à vaporiser le cannabis. Plus surprenant encore, c’est ce qui a été découvert au domicile de la mère du suspect : 14 805 munitions de tous calibres, 24 400 kg de munitions tirées, une trentaine d’armes et trente-sept grammes de cannabis.

À l’issue de 48 h de garde à vue, le jeune homme a été présenté au parquet, avant d’être placé sous contrôle judiciaire où il aura l’obligation de suivre des soins contre son addiction aux stupéfiants. Il sera jugé au mois de mai devant le tribunal correctionnel de Carcassonne.


Source : L’Indépendant 

Photo : Gendarmerie de l’Aude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS