Bram : Pris sur un scooter volé, il se rebelle et outrage les militaires (déjà défavorablement connu)

Dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune homme de 24 ans a fait l’objet d’un contrôle par les agents de la police municipale de la commune, suite à diverses infractions au code de la route. Après vérification sur le scooter, il est ressorti que ce dernier était volé, et que la plaque d’immatriculation correspondait à celle d’un autre véhicule. Remis entre les mains de la gendarmerie, le suspect a été placé en garde à vue à la brigade d’Alzonne… Où ce dernier, défavorablement connu des services, s’est énervé, a causé des dégradations dans sa cellule et a outragé les gendarmes.

Au terme des investigations réalisées par les militaires d’Alzonne, le suspect a été déféré au palais de justice de Carcassonne, samedi après-midi. Là, à l’issue de sa présentation devant le parquet, le suspect a fait l’objet d’un placement judiciaire, dans l’attente d’être jugé devant le tribunal correctionnel, le 25 mai. Ce jour-là, il comparaîtra pour « recel de bien provenant d’un vol », « usurpation de plaque », « circulation sans assurance », « outrage et rébellion envers dépositaires de l’autorité publique », ainsi que « dégradation d’un bien public ».


Source : L’Indépendant (page 4 – 05/02/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS