Carcassonne : la police prise au piège à la cité Ozanam

Si c’est le silence radio du côté du commissariat, nous avons appris que des policiers carcassonnais avaient été agressés au cours du week-end par un groupe de jeunes à Ozanam, avant d’être caillassés.

Pris au piège à la cité Ozanam

Les faits datent de samedi. Ce jour-là, vers 16 h 30 sur l’avenue du Général-Leclerc, c’est parce que des policiers aperçoivent un individu circulant sur un scooter sans plaque d’immatriculation, qu’ils décident de l’intercepter pour le contrôler. Les policiers vont alors dépasser le suspect, qui va finir par percuter l’arrière du véhicule avant de tomber. Le scooter à terre, le pilote va alors s’enfuir vers la cité d’Ozanam, où les policiers vont se trouver encerclés par un groupe d’une quinzaine de jeunes : « Cassez-vous, on ne veut pas de vous ici ! »

Le véhicule de police bloqué avec ses trois occupants, des coups de poing et de pied vont être portés sur la carrosserie et le pare-chocs. Certains essayant même de rentrer dans la voiture. Parvenant à se dégager, les policiers vont alors apercevoir deux personnes tentant de récupérer le scooter. Là, le groupe hostile a rejoint les policiers qui se sont retrouvés bloqués. Aussi, pendant que le scooter était récupéré, les policiers impuissants ont été copieusement caillassés pendant que le groupe s’évaporait dans la nature.

Sur ces agressions, le syndicat de police Alliance dénonce « des faits d’une extrême gravité », et attend de la justice qu’elle prenne « des sanctions à la hauteur de ce qui a été commis ». Et de réclamer « le retour des peines plancher… » Hier, un des suspects a été placé en garde à vue.


Source : L’Indépendant (page 4 – 30/01/2018)

5 pensées sur “Carcassonne : la police prise au piège à la cité Ozanam

  • 1 février 2018 à 1 h 30 min
    Permalink

    Des purs francais qui ont fait ca !! Des mohamed en tout genre…

    Répondre
  • 20 février 2018 à 17 h 46 min
    Permalink

    heureusement que ce site, plein de bonne charité chrétienne, nous dévoile la pure et stricte vérité!!!
    mais alors? pourquoi la photo n’est pas celle de l’article de l’indépendant? quel est ce décor qui n’est même pas à Carcassonne??? mon dieu, vous auriez essayé de nous tromper??? de véhiculer un message de haine??? baptisé, communié et ancien enfant de chœur, je ne me souviens pas avoir vu de telle manières d’agir dans les saintes écritures… dieu reconnaitra les siens….
    au plaisir….

    Répondre
    • 22 février 2018 à 10 h 30 min
      Permalink

      Si vous possédez une photo du moment où une quinzaine d’individus ont attaqué le véhicule de police, nous changerons immédiatement la photo actuelle. Je suis certain que cela fera baisser “la Haine”…

      Il serait d’ailleurs intéressant de demander aux riverains ou aux policiers ce qui véhicule le plus “un message de Haine”, entre une illustration d’article et une bande de délinquants pourrissant le quotidien des gens (et que vous semblez protéger).

      Répondre
  • 4 mars 2018 à 11 h 48 min
    Permalink

    Qu’ils arrêtent de casser les couilles et qu’ils s’occupe des pédophile et tout le reste , plutôt que casser les couilles pour un scooter

    Répondre
  • 23 mars 2018 à 19 h 26 min
    Permalink

    Bizarrement le problème a eu lieu dans la cité ou le terroriste de trèbes habite… alors oui occupons nous d’autre choses et laissons ces quartiers libre de se convertir et de s’en prendre à de simple citoyen qui n’ont rien demandé … Ce genre d’acte ne doit pas être toléré!!! Quand on est en règle, on ne s’enfuit pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS