Toulouse : une ambulance incendiée alors qu’elle venait au secours d’une adolescente

«Inacceptable ! Stupéfiant !». L’émotion est extrêmement vive dans le milieu des secours depuis l’incendie, dans la nuit de vendredi à samedi d’une ambulance venue assister une adolescente en détresse dans le quartier de la Reynerie à Toulouse.

Si les enquêteurs, comme le parquet, restent prudents sur l’origine du sinistre, la piste criminelle semble privilégiée. Jean-Luc Belaval, pour l’association SAS (secours ambulances services) 31, dit son écœurement : «C’est un véhicule en délégation de service public au même titre que le Samu qui a été pris pour cible, relève-t-il. C’est inacceptable. Nous n’avons eu aucun problème depuis 15 ans mais ce qui s’est passé ce week-end est inacceptable. Ce véhicule était là pour prendre en charge une personne victime d’un malaise. Heureusement qu’il ne s’agissait pas d’un pronostic vital engagé sinon… C’est stupéfiant ! Nous venons porter secours aux habitants ! Forcément, on ne s’attend pas à être attaqués. Nous savons que les policiers et les pompiers sont pris à partie quotidiennement. Maintenant, on s’en prend aux ambulanciers… Des mesures doivent être envisagées.»

Depuis le mois d’octobre, une douzaine d’ambulances sont disponibles en Haute-Garonne 24 heures/24 et 7 jours/7, dont six à Toulouse, et mises à disposition des secours. «C’est un système efficient pour les Haut-Garonnais. Nous venons au secours des patients.»

Selon Jean-Luc Belaval, aucun problème n’a été recensé par les ambulanciers depuis plus de 15 ans. «Mais l’événement de la nuit de vendredi à samedi marque un tournant inacceptable. Tout le monde s’est ému de ce geste et de cette situation. Il faut qu’une table ronde soit organisée rapidement pour que chaque intervention soit sécurisée.»

Les secours, habitués à intervenir dans des quartiers dits difficiles comme la Reynerie, notent «une situation qui se tend depuis quelques mois. On frôle un certain danger dans certains endroits».

Si la piste criminelle est privilégiée, toutes les hypothèses restent ouvertes dans l’affaire de ce week-end. Les enquêteurs de la sûreté départementale lancent un appel à témoins. Toute personne susceptible de fournir des informations sur l’incendie de cette ambulance, un fourgon Renault Trafic, vers 3 h 50, samedi, sur le parking de Messager, est priée de contacter le plus rapidement possible le 05 61 12 74 39 ou le 06 35 11 11 16.


Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS