Carcassonne : il grille un feu, percute un enfant de 8 ans et prends la fuite (11 mentions au casier judiciaire)

Tribunal de Carcassonne: le fuyard qui a renversé un enfant samedi a été incarcéré

Demandant à préparer sa défense, le jugement aura lieu le 16 août.

«J’ai déjà défendu Monsieur N. C’est un garçon fragile avec un gros problème d’addiction à la drogue: on le voit, il est rachitique, il est malade, il est maigre. Il se gâche», plaidait hier mardi après-midi Me Laretj, avocat de Mehdi N., entendu par le tribunal de Carcassonne dans le cadre d’une procédure dite de «comparution immédiate».

Samedi soir, sous l’emprise de l’alcool, l’homme âgé de 25 ans a renversé un jeune garçon de 8 ans tandis qu’il circulait dans son véhicule boulevard Omer-Sarraut (notre édition du 17 juillet). Mehdi N., qui venait de griller le feu tricolore s’était alors enfui après avoir percuté le piéton.

Plus tôt ce même jour, à Trèbes où il réside, il simulait un arrêt, tandis que les forces de l’ordre l’interpellaient, pour soudainement s’enfuir à bord de son véhicule. Une attitude qui, pour les mêmes faits, lui avait valu une condamnation en octobre 2013…

  • 11 mentions au casier judiciaire

Mehdi N. affiche 11 mentions sur son casier judiciaire. «Vol, outrage à personne dépositaire de l’autorité publique, trafic de stupéfiants, conduite sous l’emprise d’alcool, blessures involontaires, récidive de conduite sous l’emprise d’alcool…», égrainait la présidente du tribunal. Qui mettait en avant une «problématique majeure avec la consommation de stupéfiants et, dans une moindre mesure, une problématique alcoolique».

« Il faut qu’il soit interné dans un hôpital, avec une date d’entrée »

Mehdi N., sous les conseils avisés de son avocat, demandait alors au tribunal un délai pour préparer sa défense. Le maintien en détention était requis sans grande surprise par la procureur, «unique moyen de garantir la représentation en justice et surtout, de permettre d’éviter la récidive». Elle soulignait que le jeune homme avait «montré qu’il refusait de se laisser arrêter», qu’il était en récidive, avec «un gros problème sur les stupéfiants, s’agissant de drogues dures».

Le tribunal suivait la réquisition.

  • «Un long chemin, difficile. Mais qu’il pourra gagner»

Auparavant, Me Laredj avait préparé la future audience. «Heureusement, l’enfant de 8 ans renversé va bien. Monsieur N. a écrit une lettre pour s’excuser. J’attire l’attention du tribunal sur le fait que Monsieur N. doit être pris en charge après la prison: car chez lui, il y a tout à refaire. Il n’a pas été reconnu par son père, ce qui explique sans doute qu’à 17 ans il est devenu délinquant. D’ici sa prochaine comparution nous ferons le nécessaire pour la mise en place d’un suivi médical: il faut qu’il soit interné dans un hôpital, avec une date d’entrée. Un long chemin, difficile. Mais qu’il pourra gagner».

Rendez-vous, dans ce même tribunal, le 16 août prochain à 14 heures.


Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS